Ramadan 2020 : tout ce qu’il faut savoir sur le mois sacré en Islam Commentaires fermés sur Ramadan 2020 : tout ce qu’il faut savoir sur le mois sacré en Islam

Ramadan 2020 : tout ce qu’il faut savoir sur le mois sacré en Islam

Posted by on Avr 3, 2020 in Divers

D’après le Conseil français du culte musulman (CFCM), le mois béni en Islam, le mois de ramadan 2020, débutera aux alentours du 23 avril 2020. La date exacte sera annoncée le soir du 22 avril au sein de la Grande mosquée de Paris, suite à la traditionnelle observation du croissant naissant marquant le début du 9 e mois du calendrier hégirien.

Que signifie Ramadan ?

Selon les savants en Islam, Ramadan symbolise pour les musulmans la période où le Messager d’Allah, Mohamed (SAW) a commencé à recevoir les premières révélations du livre saint en Islam, le Coran. Le mot ramadan signifie en langue arabe « chaleur intense ». En effet, les croyants considèrent la pratique du jeûne du mois de ramadan, comme une occasion pour eux de brûler leurs multiples péchés. Durant cette période les musulmans souhaitent se rapprocher de Dieu, ainsi que les plus démunis en ressentant leur sensation de soif et de faim.

Le mois du jeûne est aussi le mois de la charité

Contrairement aux idées reçues, le mois de Ramadan, n’est pas seulement le mois de jeûne et de privation de manger et de boire, c’est aussi, le mois de la charité. En effet, les musulmans profitent de ce mois afin de multiplier les aides et les dons aux personnes nécessiteuses, en considérant que le mois de Ramadan est avant tout le mois de charité. Constituant l’un des piliers en Islam, jeûner le mois béni, est aussi une occasion pour les pratiquants de se rapprocher d’Allah, en effectuant les prières obligatoires durant les heures de prière de Ramadan 2020, et en ayant un bon comportement avec autrui.
Certaines familles musulmanes plus riches ont gardé l’habitude de préparer des paniers pour les personnes plus pauvres, en incorporant des produits de premières nécessités comme de l’huile, du sucre et du riz. En outre, plusieurs organisations religieuses, ainsi que des mosquées proposent aussi des repas de rupture de jeûne gratuits à toutes personnes dans le besoin, durant tous les soirs du mois de Ramadan 2020.

Learn More
France : le CFCM appelle les musulmans à vivre le Ramadan (1441- 2020) autrement pendant le confinement Commentaires fermés sur France : le CFCM appelle les musulmans à vivre le Ramadan (1441- 2020) autrement pendant le confinement

France : le CFCM appelle les musulmans à vivre le Ramadan (1441- 2020) autrement pendant le confinement

Posted by on Avr 2, 2020 in Divers

Le président du Conseil Français du Culte Musulman, Mohamed Moussaoui, a adressé la semaine dernière un message dans lequel il appelle les fidèles à adopter des règles encore plus strictes pendant la période de confinement tandis que le mois de Ramadan 2020 approche à grand pas. Il les incite à accomplir leurs prières quotidiennes (Al Subh, Al Dohr, Al Asr, Al Maghrib et Al Icha) chez eux, jusqu’à nouvel ordre. Il appelle également les représentants musulmans de France à maintenir les mosquées fermées. Et ce, pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, qui sévit un peu partout sur la planète. “C’est l’unique attitude responsable et conforme aux valeurs et aux principes de notre religion dans ce contexte d’épidémie”, ajoute-t-il.

Les mesures de confinement, ayant débuté jeudi 19 mars, sont appelées à durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Elles perturberont ainsi les traditionnelles fêtes religieuses (Ramadan, Pâques, Pessah, etc.) du mois d’avril.

“Tant que le confinement durera, toutes les grandes fêtes religieuses à venir – Pâques juive et la Semaine Sainte pour les catholiques et les juifs, et le mois e de Ramadan pour les musulmans – devront avoir lieu sans rassemblement”, prévient Emmanuel Macron, le chef de l’Etat.

“Emmanuel Macron nous incite ainsi à bâtir des stratégies intelligentes – des solutions alternatives – pour nous protéger tout en continuant à observer les règles de confinement en vigueur et les gestes de barrières (Vous êtes malade ? Appelez votre médecin ; Couvrez- vous la bouche quand vous toussez ; lavez-vous toujours les mains ; Gardez une distance (1m minimum) de sécurité ; Restez chez vous autant que possible)”, indique Mohammed Moussaoui dans un communiqué.

Les conseils du CFCM pour le mois de Ramadan 2020

L’épidémie de Coronavirus, apparue en décembre dernier en Chine, touche de plein fouet la France. Dans un avis rendu public mercredi, le Conseil Français du Culte Musulman a estimé qu’il faudrait poursuivre le confinement sanitaire pendant encore diverses semaines, donc au-delà du début de mois et les horaire ramadan 2020.
Il appelle ainsi les croyants à vivre autrement ce mois béni.

Mois du partage et de la piété, le Ramadan 2020 dont la date d’ouverture prévue serait le vendredi 25 avril 2020, suscite un ensemble de pratiques socio-religieuses populaires. Selon les derniers chiffres du CFCM, il mobilise 60 % à 85 % d’observants parmi les six à sept millions de fidèles musulmans estimés en France. Les musulmans jeûnent au cours de ce mois afin de commémorer la révélation du Coran, le Livre Saint.

Learn More
Quel est le calendrier de la 5G en France ? Commentaires fermés sur Quel est le calendrier de la 5G en France ?

Quel est le calendrier de la 5G en France ?

Posted by on Avr 1, 2020 in Divers

La 5G, cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, est à nos portes. Selon Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, le lancement est fixé à 2020 et la nouvelle norme dépasse largement le marché des smartphones. Cette nouvelle norme apportera un temps de latence bien plus faible qu’aujourd’hui, mais également des débits plus importants encore.
Les grands opérateurs télécoms français devraient-ils unir leurs forces pour déployer les réseaux 5G ? Paritel est ouvert à l’idée.
“La question d’une mutualisation (partage) poussée se pose. Déjà, certains de nos concurrents partagent largement leurs réseaux ; on y réfléchit aussi”, ajoute Jean-Philippe Bosnet, le patron du groupe Paritel.
Cette année, tandis que le nouveau réseau 5G commence à se développer en France, si les cinq grands opérateurs télécoms français unissaient leurs forces, cela pourrait offrir plusieurs avantages. Principalement environnementaux et financiers.

5G : vers une mutualisation des petites antennes ?

Le réseau 5G exigera à terme d’installer des smalls cells – un point d’accès à un réseau de télécommunications mobiles – en quantité. L’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse pourrait donc obliger les opérateurs de télécommunications à partager ces infrastructures.
La 5G est une technologie de rupture. Ce n’est pas seulement une nouvelle évolution des réseaux mobiles comme en a connue le monde avec la 4G. Elle se distingue des générations précédentes – 2G, 3G, 4G, 4G+. Elle est conçue pour être un réseau multi- services. Elle sera une sorte de fibre optique (réseau FTTH : Fiber To The Home ; Fiber To Fiber) ‘sans fil’. Son employabilité promet d’être étendue et pourra alors servir dans des secteurs très variés. En 5G, les débits seront jusqu’à 30 fois plus élevés que ceux de la 3G et la 4G.
Les points forts des réseaux 5G : la densité – elle peut supporter un nombre important de connexions simultanées -, la latence – divisé par 20 par rapport à la 4G -, et la capacité de téléchargement – des débits incomparables avec ce que l’on connaît aujourd’hui.
Cette fois, c’est parti ! L’Arcep, le gendarme des télécoms, annonce que les opérateurs peuvent dès à présent lui envoyer leurs dossiers pour acquérir des fréquences 5G.

Learn More
Confinement : comment se connecter à Internet sans risque de saturation ? Commentaires fermés sur Confinement : comment se connecter à Internet sans risque de saturation ?

Confinement : comment se connecter à Internet sans risque de saturation ?

Posted by on Mar 25, 2020 in Divers

D’après l’opérateur télécom, Paritel, qui permet l’accès au réseau Internet à plusieurs PME, TPE ainsi qu’à des particuliers en France, une augmentation du trafic du réseau a été enregistré depuis le début du confinement total. Afin de faire face à cette hausse d’utilisation durant la période de confinement, il est important d’opter à l’utilisation du Wifi le plus souvent possible tout en veillant à privilégier l’accès aux plate-formes dédiées au professionnelle et aux élevés, a conseillé l’un des responsables, travaillant chez l’opérateur télécom numéro en France, Paritel.

Est-il possible d’éviter la saturation ?

Avec la décision du confinement qui a débuté le 16 mars dernier, la grande majorité des français essayent de s’occuper en se divertissant sur le net, soit en jouant à des jeux en ligne soit en téléchargeant des films et des séries. Dans tous les deux cas, ils utilisent massivement Internet, en passant soit par réseau, 4 G ou en Wifi. Afin d’éviter la saturation, les opérateurs télécoms, ainsi que les différents acteurs numériques dans l’hexagone ont appelé les internautes au civisme.
Stéphane Richard, le président-directeur général de l’opérateur Orange, a affirmé que les différents réseaux vont biens et il ne faut pas s’inquiéter. Néanmoins, il a tenu à demander aux utilisateurs de privilégier le Wifi afin d’éviter de trop solliciter les réseaux surtout mobiles qui sont assez fragiles.

Quelques chiffres de l’utilisation du net en France pour le travail

« Si les consommateurs veulent avoir un bon niveau de connexion aux réseaux, ils doivent privilégier en premier la connexion à travers le Wifi », a souligné le PDG. Selon ce dernier, à cause de la situation particulière qu’est en train de subir la France, un notamment la multiplication des plateformes de télétravail par 7 ont mené à un trafic de communication vocale par Internet qui s’est multiplié par 2 et l’utilisation des messageries Internet telles que WhatsApp multiplié par 5.
En outre, Thierry Breton, le commissaire européen du marché intérieur, a appelé les utilisateurs à opter pour un usager plus responsable des activités de divertissements dans le net en choisissant une résolution plus faible pour tous les contenus consultés.

Learn More
Municipales 2020 : organisation et précaution mis en place par le gouvernement Commentaires fermés sur Municipales 2020 : organisation et précaution mis en place par le gouvernement

Municipales 2020 : organisation et précaution mis en place par le gouvernement

Posted by on Mar 14, 2020 in Divers

Avec l’arrivée imminente des élections municipales de 2020, et la propagation intensive de la maladie Coronavirus, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures préventives afin d’éviter la contagion entre les différents électeurs.

Ces mesures de précautions sont assez rassurantes pour les électeurs français comme a affirmé Jean-Pierre Mangiapan, le candidat de « J’aime Villefranche », afin d’éviter que le taux d’abstention ne soit élevé.

Les dates et les horaires de vote

Les dates municipales de 2020 ont été fixées par le gouvernement, le 15 mars pour le premier tour et le 22 mars pour le second. Toute personne qui ne peut pas se déplacer afin d’effectuer sont devoir de citoyens, il peut voter grâce à une procuration le jour des élections municipales.

Selon Jean-Pierre Mangiapan, l’élu de l’opposition à Villefranche-sur-Mer, les bureaux de vote ouvriront leurs portes à 8 h du matin pour fermer à 18 h s’il n’y aucun arrêté préfectoral comme c’est le cas dans les plus grandes villes comme Lyon, Marseille et Paris, où l’heure de fermeture est fixée à 20 heures.

Si vous préférez voter tard le jour des élections, il vaut mieux vous renseignez sur l’heure exacte de la fermeture des bureaux de vote au niveau de votre commune.

Les élections en temps du Coronavirus

Afin d’éviter toute contagion, par la maladie, le ministre de l’Intérieur a invité les électeurs de se rendre aux urnes en ramenant leur propre stylo afin de pouvoir signer sur la liste. Néanmoins, il a précisé que l’encre du stylo doit impérativement être de couleur bleue ou noire indélébile.

En outre, les bureaux seront aménagés à une telle façon que les électeurs peuvent conserver une distance d’un mètre entre les électeurs.
Les conditions des votes
Pour pouvoir participer au vote, les électeurs doivent avoir au moins 18 ans, d’être de nationalité française ou bien d’avoir la nationalité d’un pays membre de l’UE, de jouir de ses droits politiques ou civils et d’être inscrit sur les listes électorales.

Learn More
5G : débit, fonctionnement, date de déploiement… Commentaires fermés sur 5G : débit, fonctionnement, date de déploiement…

5G : débit, fonctionnement, date de déploiement…

Posted by on Mar 14, 2020 in Divers

La 5G, c’est pour bientôt !
Le régulateur des télécoms vient de donner de nouvelles infos concernant essentiellement le déploiement du réseau 5G, la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, qui, normalement, sera disponible en mai 2020. Ce dernier vient de confirmer que les cinq grands opérateurs télécoms français – Free mobile, SFR, Paritel, Orange, Bouygues Telecom – sont évidemment candidats pour obtenir de fréquences sur la bande 4. 2 – 4. 8 GHz.

La course vers la 5G a débuté en juillet 2018, avec la mise en place du cadre IMT-2020 de l’UIT. Le but général de l’Union Internationale des Télécommunications était donc de répondre aux ‘nouvelles demandes, telles que l’augmentation du nombre d’appareils, l’augmentation du volume de trafic, l’émergence d’une meilleure accessibilité financière et d’une meilleure qualité d’expérience en réduisant davantage les coûts’.

Selon Houlin Zhao, le président de l’Union Internationale des Télécommunications, la 5G, au regard de ses capacités décuplées, concernera particulièrement les professionnels. Le cahier des charges pour l’obtention des fréquences 5G, attendu depuis plus de trois mois, a finalement été dévoilé ce vendredi 13 mars 2020 par le gendarme des télécoms. Des objectifs de déploiement très ambitieux ont été déjà fixés pour la 5G, aux niveaux européen et français. “La 5G sera un élément clé de la transformation de l’économie et de la société”, ajoute le président-directeur général du groupe ‘Paritel’, Jean-Philippe Bosnet.

Grandes questions à examiner !

– Bancs d’essai 5G : les acteurs du marché pourront envisager d’encourager les bancs d’essai et les essais pilotes afin de promouvoir la participation du secteur et de tester les nouvelles technologies 5G et leurs cas d’utilisation. – Accords de servitude : les acteurs du marché pourront négocier des accords de servitude (droit de passage) normalisés afin de réduire les délais et le coût de déploiement des réseaux hertziens et des réseaux FTTH.

– Coûts d’accès : l’Arcep (le gendarme des télécoms) et les grands opérateurs télécoms français pourront envisager de faire en sorte que des frais raisonnables soient facturés lors du déploiement de la 5G.
– Accès et partage des infrastructures passives : le régulateur des télécoms pourra envisager l’accès à des infrastructures publiques comme les feux de circulation, les lampadaires ou les poteaux électriques, pour que les acteurs du secteur aient les droits leur permettant de mettre des appareils.
– Raccordement hertzien : pour le raccordement 5G vers l’arrière, les acteurs du marché pourront envisager d’utiliser un éventail de technologies hertziennes, outre les réseaux FTTH.

Learn More