Opération de nettoyage au niveau de la rade de Villefranche-sur-Mer

Opération de nettoyage au niveau de la rade de Villefranche-sur-Mer

Des poutres, des tuyaux et des pneus, tout prés de Nice, la magnifique rade de Villefranche-sur-Mer malgré qu’elle l’une des plus fréquentées de la Côte d’Azur, c’est un espace qui est excessivement sali par l’homme. Selon l’ex-adjoint de l’ancien maire de Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan, afin de préserver cet endroit une opération de nettoyage a eu lieu le 13 octobre dernier.

La rade de Villefranche est un endroit assez fréquentée

Avec son paysage de carte postale, la rade de la commune est très connue et appréciée, avec plus de 300 bateaux de plaisance y mouillent chaque jour, et même plus durant la période de haute saison.

Toutefois, derrière cette fréquentation qui est assez importante, les déchets et la pollution se multiplient au sein du magnifique endroit. En effet, d’après le candidat favori aux municipales de 2020, Jean-Pierre Mangiapan, il y a des milliers de déchets se trouvant en profondeur au niveau de la rade. Certains sont ramenés par la mer alors que d’autres sont laissés par l’homme.

Des associations responsables de cette opération

Afin de nettoyer toute la rade, des plongeurs des différents clubs locaux ont participé dans le ramassage du détritus. En effet, l’opération a été mise en place grâce essentiellement à la mobilisation de 12 associations.
La rade serait nettoyée au niveau du port ainsi que des fonds marins deux fois par an.

L’un des participants dans l’opération de nettoyage a affirmé « il y a plein de choses à voir, mais afin de garder la beauté du lieu, il est important d’enlever tous ces déchets ».

Les plus gros déchets ont été extraits des profondeurs grâce à une grue. En effet, il y a en profondeur plusieurs épaves de bateaux qui ont coulé laissant du bois écrasé, des amas de fibre des batteries ainsi que des fils électriques. Ces matières polluent énormément les profondeurs a tenu à préciser, l’un des plongeurs responsable à remonter les déchets.

Dans ce contexte, le président de l’association Villefranche au cœur, Marc Rocca a affirmé que les carcasses de bateau abandonnées par leurs propriétaires sont un grand fléau pour la commune.