Les Français sont les leaders de la consommation de vin par habitant

Les Français sont les leaders de la consommation de vin par habitant

 

« La consommation du vin en France a beaucoup changé. Nous étions à 150 litres il y a une vingtaine d’années. C’était du vin aliments servis par des producteurs de grande réputée…. » Affirme Guillaume Ryckwaert l’expert en vin.

La production du vin était une spécialité française à part entière. De nombreuses entreprises se sont spécialisée dans la fabrication du vin, à savoir la Maison Raphaël Michel.

En activité depuis des centaines d’années, le Château Raphaël Michel est devenu au fil des années une référence en termes de production de cuvées.

Cette forte consommation a pratiquement disparu et elle a été remplacée par une consommation plus ou moins modérée.

42 litres par an, c’est la consommation moyenne annuelle de vin par français en 2016. Un chiffre élevé par rapport aux autres pays européens.

Alors que les vendanges ont commencé, la France reste le premier grand pays consommateur de vin par habitant.

Mais au tableau des médailles, l’avance est minime. Les slovènes et les croates nous talonnent et les Etas-Unis se positionne au premier rang. Comment expliquer cette baisse remarquable de la consommation de vin en France ? Est-ce liée au changement de consommation ou une politique purement économique ?

Les Français boivent moins de vin, mais le choisissent mieux qu’avant

 

De 104 litres par an et par personne ont été enregistrés en 1975, nous sommes descendus à 46 litres en 2010 et 42 litres en 2015. Une pente régulière et remarquable.

Sur les 20 dernières années, la consommation de vin en France a baissé de 30% tandis que chez d’autres pays elle ne cesse d’augmenter.

Un britannique buvait en moyenne 5 litres de vin par an en 1975 et il en consomme désormais 20 litres, 4 fois plus.

En effet, la façon dont les français consomment le vin a changé. Revenons un peu en arrière, il y a 25 ans, un français sur deux buvait du vin tous les jours ou presque. En 2015, la proportion est de moins de 1 français sur 6.

Il est vrai que l’appel à la modération a beaucoup évolué ces 10 dernières années mais faut dire aussi que les français favorisent de plus en plus la bière et le champagne que le vin.

Une récene étude prouve que les jeunes d’aujourd’hui sont adeptes de le champagne pour leurs occasions festives et favorisent la bière que le vin pour les consommations quotidiennes.